Compost, mode d’emploi

dans Consommation/Initatives/La ville active/La ville habitable écrit par

Sur un balcon, une terrasse et même en intérieur, les citadins peuvent réaliser leur compost, technique naturelle qui permet de limiter la quantité d’ordures ménagères ainsi que de produire un terreau fertile pour les plantes. Geste éco-citoyen à la portée de tous, cette méthode résulte de la décomposition contrôlée de la matière organique. Voici quelques conseils pour réussir son compost à domicile.

 

Quels déchets utiliser ?

Les matières organiques représentent en France 30% des ordures ménagères. Avant de se lancer dans cette entreprise, il est important de bien identifier les différentes matériaux à utiliser. Les matériaux verts sont composés des déchets de cuisine et de jardin. Les matériaux bruns sont les feuilles séchées à l’automne, la paille, les petites branches, le papier journal. Pour un bon mélange, une composition 50/50 des deux matériaux est idéale. Ne pas inclure de viande ou de poisson, de plantes en graines, à rhizomes, des plantes traitées avec des pesticides ou encore le contenu de son sac d’aspirateur dans le bac à compost.

 

Quel entretien?

Comptez 6 mois en moyenne pour faire un bon compost. Un budget d’environ 70 euros pour l’équipement est nécessaire. Le compost s’entretient une fois par semaine : aérer, retourner la terre, alterner les matériaux verts et bruns, ajouter un peu d’eau sont les clés du succès de ce processus. Un indice pour reconnaître un compost prêt à être utilisé ? L’odeur agréable de terre fraiche qui s’en dégage.

 

Ou l’installer?

A ceux qui ne disposeraient même pas de quelques m2 en extérieur, le monde du compost n’est pas pour autant fermé. Le vermi-compostage peut se placer sous un banc de cuisine ou s’installer dans le salon. Des vers spéciaux à fumier sont alors requis.

Autre option : mettre en place un compostage communautaire en bas de l’immeuble ou dans un jardin partagé. Selon une étude de l’Ademe, 34% des français pratiquaient le compostage domestique en 2008.

Déborah est une journaliste multimédia, aussi à l'aise avec le web et le print que la vidéo. Ses domaines de prédilection couvrent la ville de demain, les modes de vies durables, l'économie sociale et solidaire et l'écologie au sens large.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles écrits dans Consommation

Remonter En Haut