Pour découvrir la richesse culturelle du Grand Paris, suivez le guide !

Pour découvrir la richesse culturelle du Grand Paris, suivez le guide !

Promoteurs actifs du Grand Paris, l’agence de publicité BETC et le site Internet Enlarge your Paris ont eu la bonne idée de consacrer un guide à destination de ceux qui souhaitent s’aventurer au-delà du périphérique. Non content de montrer la richesse culturelle du territoire métropolitain, ce « Guide des Grands Parisiens » en propose une cartographie plutôt maligne et savamment marketée…

 

Quand le personnel politique semble hésiter au seuil du Grand Paris et butte sur sa gouvernance, nombre d’acteurs culturels ont déjà sauté dedans à pieds joints : la métropole compte 1 200 lieux de spectacles, plus de 300 musées et centres d’art, 200 festivals, des milliers de bars et de restaurants, sans parler de ses parcs, ses espaces naturels, ses friches en pleine ébullition et son patrimoine architectural. Bien qu’elle déborde très largement les limites étroites du « périph », cette vitalité culturelle demeure sous évaluée et mal connue, éclipsée sans doute par le prestige de la ville Lumière. D’où le Guide des grands Parisiens publié courant février par les Magasins généraux, le centre de création deBETC à Pantin. Concocté par l’équipe de Enlarge your Paris et une poignée de blogueurs associés, l’ouvrage se veut « une invitation à explorer un ville en pleine métamorphose et à rencontrer les Grands parisiens qui l’inventent. » On n’en attendait pas moins de ce site Internet, qui couvre judicieusement depuis 2013 l’actualité culturelle de la métropole. Ni de BETC, dont le directeur Rémi Babinet avait affirmé dès 2009 sa volonté de promouvoir une culture « post-périph » en choisissant d’installer le siège de l’agence de pub à Pantin. «  Au-delà des murs de Paris, c’est le Grand Paris, affirmait-il ainsi en 2014 dans la préface de Graffiti général, ouvrage dédié au bâtiment des magasins généraux, et particulièrement aux graffitis qui y ont pris place. Et la chance pour nous de pouvoir un peu changer cette image dans laquelle le monde entier veut enfermer Paris : une capitale magnifique et immuable, on l’on est sûr de faire une rencontre immuable avec le passé. Mais où l’on n’est pas sûr de croiser l’avenir. A nous un Paris plus grand, grand comme New York, Londres, Sao Paulo ou Shanghai. »

Le Guide des Grands Parisiens porte ce désir d’amplifier l’imaginaire d’une « ville-monde » en prise avec la globalisation. Sa première édition recense environ 300 adresses, et fait la part belle aux espaces culturels (musées, salles de spectacles, friches, etc.) et aux sites en plein air (parcs, parcours street art, etc.). Pour simplifier la lecture et thématiser l’ensemble, l’ouvrage découpe le territoire métropolitain en 8 grands quartiers porteurs d’un « nouvel imaginaire » métropolitain : la Fabrique (au nord-est), la Petite Riviera (au nord, du côté d’Enghien), le Roof top (toujours au nord, les panoramas offerts par les buttes d’Orgemont et des châtaigners), l’HyperMuseum (à l’ouest, de Boulogne à Saint-Germain-en-Laye), l’Océan en vert (en gros la vallée de Chevreuse et Versailles), Le Square XXL (la coulée verte du Sud parisien), La Street galerie (du 13e arrondissement à Vitry) et le Delta (entre Seine et Marne). Le tout agrémenté de cartes, de textes d’introductions, de hashtags pour cerner d’un coup d’œil l’offre et les caractéristiques des lieux présentés, et surtout de très belles photographies signées Jean-Fabien Leclanche. De la ferme du bonheur au 6B, du Château de Versailles aux bords de la Marne, s’y dessine une invitation à arpenter sans réserves le territoire métropolitain.

Guide des grands parisiens, éditions Magasins généraux, Première édition février 2018 – 208 pages – 24 euros

NO COMMENTS

POST A COMMENT