Edouard Feinstein, l’homme qui nettoyait les rivières franciliennes

Edouard Feinstein, l’homme qui nettoyait les rivières franciliennes

Edouard Feinstein est agent de la propreté à la Ville de Paris. Mais à peine a-t-il terminé son service qu’il repart nettoyer bénévolement les berges de rivières franciliennes avec l’association OSE.

Portrait. La capitale est encore endormie quand les véhicules des bénévoles d’Edouard s’ébranle en convoi pour rejoindre la berge de rivière qu’il aura choisi de nettoyer ce dimanche là. Arrivés sur place les membres de l’association OSE (Organe de Sauvetage Ecologique), dont il est le Président, vont équiper les volontaires du jour de gants, bottes ou cuissardes et de sacs poubelles. C’est parti pour une matinée de chasse au déchet dans la bonne humeur. Ce qu’on ramasse ce jour-là est consternant : gravas, pneus, réfrigérateur, moquette, bouteilles, coffre fort, polystyrène, plastiques en tous genres et même… un soutien gorge ! Ces déchets, issus de dépôts sauvages, sont souvent si nombreux qu’ils ont vite fait de remplir les énormes bennes qu’Edouard fait venir, d’autant que les volontaires sont épaulés par une équipe de Roms que notre homme a embarqués il y a dix ans dans son aventure. Cette année-là, il était tombé un camp installé sur l’une des berges qu’il nettoyait. Ses occupants avaient alors spontanément donné un coup de main. Notre Président était revenu rencontrer le patriarche du camp avec quelques victuailles pour les remercier, sans oublier des sacs poubelles pour les sensibiliser à garder l’espace propre. Depuis, une amitié forte s’est développée et désormais une escouade de Roms de différents camps est toujours présente sur les opérations.

L’altruisme d’Edouard Feinstein n’est pas récent. Dans les années 80, il avait déjà créé avec des amis une première association (Organisation People Flower) qui construisait des cabanes pour les animaux abandonnés, nettoyait le lac de Vincennes ou encore aidait les SDF de la Coulée Verte de Paris. Un déménagement à Alfortville, rue de Seine (ça ne s’invente pas), va le décider à se recentrer dans le nettoyage des berges de rivières. Aujourd’hui l’association diversifie à nouveau ses actions en animant également des classes pédagogiques, et élargit le périmètre de ses opérations de nettoyage au centre-ville d’Ivry, à la décharge sauvage de St-Thibault-des-Vignes, ou au canal des Gondoles à Choisy le Roy, saturé d’algues vertes.

Ed’ (comme on l’appelle) est si infatigable qu’il prolonge ses activités pendant les vacances. L’été, direction Antibes où, après avoir nettoyé l’embouchure du Var pendant des années, son équipe nettoie désormais la montagne de Carros. A Pâques, rebelote : quand il descend dans sa belle-famille en Auvergne, il en profite pour monter une opération de nettoyage dans le Parc des Volcans ! Bref, Edouard Feinstein respire « déchets » 24 heures sur 24, mais au-delà de la performance civique on sent bien que ce qui fait vibrer notre homme, c’est l’amitié de ceux qu’il emmène dans ses projets !

http://www.oseonline.fr/

NO COMMENTS

POST A COMMENT